Achat groupé de déchiqueteurs et coupeurs fendeurs de bois dans les Hautes-Alpes

Ou comment la mutualisation et la coopération permettent le développement et la consolidation des activités économiques ?

Localisation

Description Technique

Bois déchiqueté : état des lieux
Aujourd'hui, il existe 3 broyeurs sur le territoire, certains équipés de grappins pour faciliter la manutention du bois :
• Vallée du Buech
• Champsaur
• Queyras
Ils ont été achetés par des CUMA (Coopérative d'Utilisation du Matériel Agricole). Grace à la mise en commun, il a été possible d'acheter du matériel plus cher et plus puissant permettant de répondre aussi à de nouveaux marchés (voir plus bas alimentation bois énergie de collèges etc.). Seules les exploitations agricoles peuvent adhérer à une CUMA.

Différents types de chaudières peuvent être alimentés avec du bois déchiqueté :
• Exploitations agricoles
• Hébergements
• Collectivités
• Privées

Dernier broyeur acheté en 2010 :
• Production de 12 m3 de bois plein/heure soit l'équivalent de 36 m3 de bois déchiqueté (ou MAP) /heure
• Diamètre maximum des troncs admissibles : 40 cm

MAP = mètre cube apparent de plaquette : unité de volume de bois déchiqueté
1 MAP = 1000 à 1100 kWh pour une humidité de 25% avec bois résineux, soit environ 108 litres de fuel.

Bois Buche
Matériel : on utilise des combinés bois-bûche qui :
• Coupent
• Fendent
• Chargent automatiquement

Exemple d'outil utilisé : un combiné Taufun RCA 400 Joy et un deck d'alimentation (ou d'amenage) pour une utilisation moyenne de 8 à 10 h/an par exploitant, avec un maximum atteint de 20h /an pour le plus gros utilisateur.

2 machines ont été achetées en 2011 (pour des CUMA de respectivement 5 et 8 exploitations) et il y a aujourd'hui 2 projets d'achats. L'objectif recherché est d'avoir une 1 machine pour 8 à 10 exploitations

Caractéritiques économiques

Chaudière bois déchiqueté
Investissement moyen pour une chaudière en exploitation agricole : 30 à 35 k€ selon l'implantation et le silo.

Broyeurs :
• Dernier broyeur acheté en 2010 = 57 000 €
• Taux de subvention via Plan de Performance Energétique = 50%
• Coût moyen estimé pour le producteur = 13 €/MAP (tracteur + chauffeur + machine hors abattage).
• Pour une autoconsommation de 100 à 120 MAP/an : coût de 1 500 €/an ;
• La même quantité d'énergie avec du fioul : 10 000 litres soit environ 10 k€/an : 6 à 7 fois plus !

Bois bûche
• Investissement dans un combiné = 15 à 21 k€
• Coût annuel pour la CUMA estimé = 2 600 €/an
• Coût annuel moyen par exploitation = 325€/an soit 32€/h/an

Les acteurs du projet

La chambre d'agriculture des Hautes-Alpes

Les CUMA des Hautes Alpes

L'avis du maitre d'ouvrage

Entretien réalisé avec Eric MENADIER, chargé de mission de la chambre d'agriculture

« Sur le département des Hautes-Alpes, il existe près de 85 CUMA avec lesquelles nous travaillons. Nous sommes chargés d'animer ce réseau. J'interviens plus précisément sur les énergies renouvelables et le conseil en machinisme.

Pour le développement du bois énergie dans les exploitations agricoles, nous ne sommes partis de rien avec Jean Michel Rayne (Coopérative Provence Forêt). Nous avons contacté les exploitations qui pouvaient ou souhaitaient se chauffer au bois et broyer/couper du bois pour leur propres besoins ou alors celles qui pouvaient créer, voir développer, une nouvelle activité en sus de celles de bases pour générer un revenu supplémentaire et aider à la stabilisation économique.

Afin de convaincre les agriculteurs du territoire, nous avons organisés des démonstrations de broyage sur différents évènements locaux et organisé des visites sur des sites d'exploitation, notamment en Isère à côté de la Mure.

Aujourd'hui les agriculteurs cherchent à optimiser leurs revenus. La commercialisation de bois déchiqueté ou l'usage personnel permet cela même s'il est vrai que l'installation de solaire photovoltaïque, courant dans les exploitations agricoles, a des avantages car cela demande moins de travail.

Avec un taux de subvention satisfaisant, la valorisation de la biomasse et le développement d'énergies renouvelables constituent aujourd'hui une véritable opportunité pour les exploitations agricoles. »

Les points clefs

Ne pas acheter seul : acheter grouper permet d'optimiser le coût, d'acheter des machine plus performantes, d'être plus rigoureux sur l'entretien. Etc.