La Presse en Parle : septembre, octobre et novembre 2016

Dans la Presse en Parle, des sujets sur les énergies renouvelables, la forêt et le climat :

  • Dauphiné Libéré du 30/09/2016 : Le Monétier-les-Bains - centrale hydroélectrique ;
  • Localtis.info du 10/10/2016 : Huitième "Jour de la Nuit" - extinctions des feux dans de nombreuses collectivités : extinction de l'éclairage public, sorties nature, observation du ciel étoilé, conférences-débats... : pour la huitième édition du "Jour de la nuit", samedi 8 octobre, quelque 700 événements étaient programmés partout en France. Parmi les participants, de nombreuses collectivités - des grandes villes comme Paris, Rennes, ou Grenoble mais aussi de petites communes rurales – avaient prévu d'éteindre une partie de leurs bâtiments publics pour réduire la pollution lumineuse. "Depuis quelques années, la nuit est confrontée à la montée d'une pollution lumineuse issue d'une généralisation de l'éclairage artificiel, qui engendre un gaspillage d'énergie important, trouble les écosystèmes et fait disparaître le ciel étoilé", écrit l'ONG Agir pour l'environnement, qui organise l'opération avec 25 associations et institutions dont le ministère de l'Environnement, l'Association des maires de France et la Fédération des parcs naturels régionaux.En 2015, la France comptait 11 millions de points lumineux, contre 9 millions en 2009, d'après l'ONG. Le "Jour de la nuit" est l'occasion de prendre conscience de l'impact de tous ces halos de lumière, de sensibiliser les citoyens via des animations et d'amener les collectivités à réviser leur politique en la matière. Une nuit plus noire permet en effet de moins perturber la faune nocturne, d'épargner des millions d'insectes et de baisser la consommation énergétique des collectivités. Même si, selon un sondage réalisé pour Agir pour l'environnement, plus de 70% des communes disent avoir pris des mesures pour limiter l'éclairage public, celui-ci représente encore en moyenne 42% de leur facture d'électricité et une marge d'économie pouvant atteindre 50%, affirment les organisateurs du "Jour de la nuit". Extinction nocturne, détecteur de présence qui déclenche l'éclairage, adaptation de la luminescence font partie des mesures possibles. Les lampes LED en revanche, si elles réduisent la consommation énergétique, ne permettent pas d'agir sur la puissance de l'éclairage.
  • Dauphiné Libéré du 1er/11/2016 : Guillestrois/Queyras - le SIGDEP, un syndicat qui innove ;
  • Dauphiné Libéré du 06/11/2016 : Le Syme05 - Transition Energétique ;
  • Dauphiné Libéré du 07/11/2016 : Briançon - chaufferie bois - les travaux commencent.