Le Conseil Général des Hautes-Alpes : territoire à énergie positive pour la croissante verte

Le Conseil Général des Hautes-Alpes a été nommé lauréat dans le cadre de l'appel à projet "200 territoires à énergie positive pour la croissance verte" (TEPCV).

Cette démarche a été lancée sur tout le territoire français en septembre 2014 par la Ministre Ségolène ROYAL. La réponse des collectivités a été d'une ampleur exceptionnelle : 528 territoires ont exprimé le souhait de s'engager dans la mutation énergétique et économique de la France.
212 territoires sont lauréats et seulement 19 Conseils Généraux. Des aides vont être mises en place pour accompagner tous les projets.

Les candidatures se répartissent en trois familles :

  1. les territoires à énergie positive pour la croissance verte, dont fait partie le Conseil Général des Hautes-Alpes avec deux autres territoires : le Parc Naturel Régional du Queyras, associé au Pays du Grand Briançonnais et le Pays Serre-Ponçon Ubaye Durance. Ces collectivités lauréates se verront attribuer une aide financière de 500 000 € qui pourra être renforcée jusqu'à 2 millions d'euros en fonction de la qualité des projets et de leur contribution aux objectifs inscrits dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Ces subventions doivent permettre de financer rapidement des projets qui contribuent efficacement à la baisse de la consommation d'énergie sur le territoire, à la production d'énergie renouvelable et à la mobilisation citoyenne.
  2. les territoires à énergie positive en devenir.
  3. les contrats locaux de transition énergétique.

La candidature du Conseil Général des Hautes-Alpes

Le territoire des Hautes Alpes couvre, à ce jour, 48 % de ses besoins énergétiques à partir de ressources renouvelables. Malgré cela, le territoire connaît un solde énergétique (recettes énergétiques – dépenses énergétiques) déficitaire sur tous les postes de consommation : électricité, chaleur et carburants.
Dans ce cadre, le Conseil Général travaille depuis plusieurs années à la structuration d'une politique énergie et à la coordination des acteurs sur son territoire, en tenant compte de ses spécificités : précarité et rénovation, ressources locales (EnR et matériaux), transport et mobilités en zone de montagne... tout en visant les objectifs du paquet énergie – climat (20 % de gain d'efficacité énergétique, 20% d'EnR et 20% de gains d'émissions de GES) et du Facteur 4 à travers les 47 actions de son programme.

Souhaitant renforcer son inscription sur une trajectoire compatible avec une approche TEPCV, le Conseil Général des Hautes Alpes renforce son engagement dans le projet de territoire à énergie positive en :

  • mettant en œuvre un programme départemental de lutte contre la précarité énergétique (PIG Précarité énergétique et logement indigne) ;
  • soutenant et développant la rénovation énergétique de l'habitat existant via la création d'une plateforme de la rénovation énergétique de l'habitat ;
  • apportant un appui aux collectivités territoriales à travers IT 05 pour la maitrise de l'énergie et le développement des énergies renouvelables (Ingénierie Territoriale 05 via trois conseillers en énergie) ;
  • promouvant et accompagnant l'utilisation des énergies renouvelables (ENR) thermiques et électriques via les structures d'accompagnement des particuliers, des organismes publics, des collectivités et des maitres d'ouvrage privés (chambres consulaires, associations et Ingénierie Territoriale 05) ;
  • accompagnant le milieu agricole dans la maîtrise de l'énergie et l'utilisation des énergies renouvelables et notamment pour développer une filière méthanisation ;
  • coordonnant et animant le réseau d'acteurs de l'énergie, de l'écoconstruction et du climat ;
  • soutenant le développement des filières de matériaux locaux (filières : bois, paille, chanvre et terre) ;
  • renforçant l'utilisation du bois local dans la construction, la réhabilitation et l'énergie ;
  • élaborant et en mettant en œuvre un programme d'infrastructures au service d'une politique de transports efficaces énergétiquement ;
  • contribuant à proposer un bouquet de transports efficace en termes d'émission de gaz à effet de serre ;
  • soutenant un programme de développement de bornes de charge et d'acquisition de véhicules électriques ;
  • maîtrisant les consommations énergétiques du patrimoine du Conseil Général, des collectivités et des stations de ski ;
  • lançant des rénovations énergétiques exemplaires de bâtiments publics faisant appel à des matériaux et de l'artisanat locaux.

Pour en savoir plus :

212 lauréats récompensés par l'appel à projets TEPCV
Localtis.info